• Protection rapprochée

     

    Auteure : Jane SEVILLE

    Edition : Milady
    Type: Roman
    Genre: Roman érotique, action
    Parution: Octobre 2014

    Résumé :
    Témoin d'un meurtre perpétré par la mafia, Jack Francisco, chirurgien, est devenu l'homme à abattre. Mais, D, le tueur à gages chargé de l'éliminer, ne peut se résoudre à presser la détente lorsqu'il retrouve sa trace. Il décide même de le protéger. Les deux hommes sont désormais les cibles d'une traque sans pitié. Forcés de s'entraider pour survivre, ils vont découvrir qu'ils ont davantage à partager qu'ils l'imaginaient et forger un lien bien plus fort qu'ils s'y attendaient.

     

    Mon avis:

    Enregistrer

    Enregistrer

     ★★★★★

    Avis : Sans doute un des meilleurs démarrages de bouquins que j’ai jamais lu. En vingt pages j’étais déjà à bout de souffle, accroc et presque déçue de me dire qu’à un moment j’en toucherais les dernières pages. Un principe de double point de vues très intéressant au début et assez clair dans l’histoire m’a tenue en haleine.

    J'ai bien tenté de me raisonner à quelques chapitres par soir maximum mais ce roman est si bien écrit que je l'ai dévoré. Action, policier et romance plus qu’érotisme à tout bout de champ, il est bien construit. Les personnages sont intéressants, ont une réelle histoire, un réel passé, des caractères biens distincts, des sentiments et une personnalité qui se développent lentement au fil des chapitres, au fil de cette cavale inattendue.

    Au début, c’est à la limite du jeu psychologique et le Doc analyse avec une extrême habileté les réactions de son tueur à gages de sauveur. Petit à petit nait alors une relation qui ne trouve un nom que bien plus tard dans le livre. Une relation qui ne sera pas l’unique axe de ce bouquin puisque pile au moment où on commence à comprendre que c'est trop beau, l'auteur nous rappelle superbement que les deux hommes sont en cavales. Les Dominguez sont à leurs trousses et semblent avoir plus d’un tour dans leur sac pour faire tomber ce témoin gênant.

    Les scènes de cul sont là, mais presque secondaires. Je ne les attendais pas plus que ça, je voulais surtout savoir comment les deux hommes allaient réussir à se sortir des griffes de leur destin à l’allure bien funeste. En réalité, ces scènes de cul ne sont que le découlement logique de l'évolution de cette histoire, et si au début elles ne sont que le moyen de relâcher la pression, petit à petit elles s’arment de sentiments. Il y a assez peu de détails comparés à d’autres romans érotiques, et c’est très bien comme ça. Je n’ai souffert d’aucun manque à ce niveau-là puisque ce n'est pas une scène de cul pour une scène de cul. C'est bien plus que ça. C'est la frustration de deux hommes, leurs sentiments, leurs angoisses,... Leur amour… !

    Et puis l’évolution des personnages est tout bonnement magnifique dans ce bouquin ! Ce tueur à gage qui s’ouvre peu à peu, qui laisse entrer l’amour, laisse ressortir l’humanité qui l’habitait autrefois. On aperçoit un homme brisé au plus profond de son âme qu’on apprend à aimer avec le Doc. Et Jack… Que dire de lui ? Si peu sûr de lui au début, déprimé de devoir quitter sa vie de chirurgien –et on le comprend- qui commence à s’armer doucement pour affronter la dure réalité qui est sienne. Que de rebondissements !

    Les seuls hics que je pourrais noter sur ce bouquin, parce qu’il en faut même dans les meilleurs livres: des fautes d'orthographe, de frappes et d’inversion de noms. Mais cela semble assez localisé. Il y a des chapitres où tout est très clair, très bien écrits, et puis des passages où là c’est un peu la catastrophe. Cela n’empêche en rien la compréhension ou la lecture, mais c’est un peu dommage.

    Pour résumer : Chaque chapitre apporte son lot de surprise. Les deux protagonistes sont très intéressants et évoluent au fil des pages. De l’action à revendre sur une romance bien calculée et loin de la niaiserie. Des doutes qui nous assaillent jusqu’aux dernières pages quant à l’avenir incertain de Jack et de D.

    En somme, un des romans que j’ai eu le plus de mal à fermer. Mais toutes les histoires une fin. Bonne ou mauvaise. À vous de le découvrir.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :