• Belle de nuit

     

    C’est quand la nuit tombe, que l’on peut la croiser. Entre le bar et la supérette, elle a ses habitudes. L’habitude d’être dans le froid, droite et immobile, à attendre qu’un homme daigne poser ses yeux sur elle. Sur ses jambes que sa jupe bien trop courte découvre, sur son ventre qu’elle dénude à contrecœur. Elle n’aurait jamais porté ces vêtements si on lui avait laissé le choix. Elle préfère de loin le confort d’un sarouel à cette jupe qui moule un peu trop ses formes et qui dévoile bien trop d’elle.

    Et elle songe à partir un jour, laissant chaque fois ses rêves derrière elle, à quelques rues de là. Loin du bar et de la supérette. Ah ! Si elle avait eu le choix, elle n’aurait pas fait celui-là. Elle n’aurait pas choisis la voie du plus vieux métier du monde. Si elle avait eu le choix, si on lui avait laissé sa chance, elle aurait été dans une petite entreprise de design. Si on lui avait laissé sa chance, elle serait rentré le soir, aurait bu un chocolat devant un mauvais Tarantino. Elle n’aurait jamais détourné le regard de son reflet que lui renvoi le miroir, si seulement on lui avait laissé sa chance.

    Mais sa chance, elle ne l’a jamais eu. On ne lui a jamais fait confiance, alors elle a fait comme elle a pu. Pour élever son gamin, parce qu’un môme ça coûte cher lorsqu’on est une mère célibataire. Ce n’est rien comparé à tout l’amour qu’elle lui donne, mais il faut un bon salaire pour ne pas le nourrir que de pommes. Et encore.

    Pendant que son fils appelle sa mère dans les bras de sa nourrice, toi, tu ne sauras jamais comment l’appeler. La nuit, elle a mille prénoms, et pas un seul n’est le sien. Mais toi tu t’en fiches, parce qu’au final tu es seul. Et ce que tu cherches, ce n’est pas une femme mais un corps à prendre. Et quand tu la prendras, tu ne te retiendras pas. Ses bras prendront la couleur du ciel sous tes caresses un peu fortes, mais elle ne s’en plaindra pas parce qu’elle n’en a pas le droit. Tu emporteras un peu d’elle quand tu refermeras la porte, mais elle rentrera chez elle, pour retrouver son gosse. Un sourire absent suspendu à ses lèvres tremblantes.

    Devant ses amis, elle fera bonne figure. Elle racontera des mensonges un peu trop bien écrit. Elle gonflera son salaire, et ment sur ses absences. Elle excusera le baby-sitting de son fils, en disant qu’au bureau ils ont besoin d’elle. Et son ami Marco s’insurgera, comme à chaque fois, qu’elle n’ait pas de primes pour ses heures supplémentaires. Alors elle lui sourira, et lui dira que « tu sais… dans la vie, il y a plus mal loti ». Habilement, elle détournera la conversation pour ne plus être le centre de leur discussion. Leur discussion, qu’au final elle n’écoutera plus parce que son regard viendra se poser sur ce petit pavillon un peu trop bien équipé qu’elle n’aura jamais. Et son appartement miteux lui rappellera à elle, tout ce qu’elle devra faire pour payer les factures.

    Courtisane, fille des rues, talonneuse, putain, prostituée, catin, pute, trainée… Tant de noms qui lui collent à la peau. Alors que tous l’appellent « salope », il y a son gosse qui l’appelle « Maman ». Et c’est son môme qui la fait tenir… C’est son gosse qui l’empêche de partir. Parce qu’elle y a déjà songé. Se tailler les veines. Dessiner un trait rouge vif sur ses bras. Mais elle a son amour. Le seul de sa vie. Celui qu’elle a eu avec un homme qu’elle a réellement aimé. Un homme qui a fini par lui briser le cœur en apprenant qu’elle avait un petit être qui lui pesait sous le nombril.

    Et elle ira le coucher, s’excusant auprès de ses amis, se rongeant les doigts jusqu’au sang quand son gosse sentira le parfum de son client du soir sur elle…

    Elle était intelligente et drôle à cette époque, mais elle s’est abîmée au contact de ses hommes qu’elle préfèrerait oublier. C’était la plus belle, aujourd’hui elle se maquille pour redonner des formes à son visage amincit. Elle se dégoûte, c’est un fait, coincée entre le bar et la supérette. Et elle dégoûte les gens lorsqu’ils entendent ce qu’elle fait. Mais personne ne lui donne une chance de s’en sortir autrement. Alors elle continue, priant juste pour que son corps supporte ce que son esprit a déjà censuré. Sans rien dire à personne. Parce qu’elle a honte. Et qu’elle en aura toujours honte.

    © Naeri


  • Commentaires

    1
    Lundi 21 Août à 19:26

    C'est vraiment émouvant, super bien écrit, j'aime trop, j'adore !!! ^0^ 

    (Désolé, j'ai pas trouvé mieux comme commentaire constructif xP)

    2
    Lundi 21 Août à 19:33

    Haha ! C'est déjà pas mal et vraiment touchant pour moi ~ Merci !! Ça faisait longtemps que je n'avais rien posté sur cette rubrique alors... Je me suis dit que ce texte que j'ai écris au rythme de mes trajets quotidiens dans les transports en communs ne serait pas trop mal ici...

    Merci en tous cas ~ Contente de voir que tu es toujours là ♥

    3
    Lundi 21 Août à 19:40

    Bonsoir Naeri, comment vas-tu ?

    Ce texte, je ne sais pas quoi en penser. Parce que je ne suis pas cette femme décrite si sensiblement, mais je peine à comprendre sa douleur.

    Tu écrits toujours bien, c'est indéniable. Quand je te lis, je reconnais ta plume, celle qui est parfois un peu trop mélancolique, un peu trop joyeuse. Mais cette femme m'intrigue, et je l'appelle salope comme tout le monde. Je ne sais pas si c'est malheureux. C'est sûrement malheureux, je ne sais pas. Elle semble pourtant envieuse dans la rue, sûre d'elle et de ses avantages, alors je me dis que cette femme n'est qu'une pute. Et j'ai médiocrement honte de moi.

    Mais Naeri, est-ce qu'une prostituée est nécessairement triste et mal dans sa peau ? J'ai peur de me tromper dans mes mots, mais ce scénario -bien qu'il soit magnifiquement bien écrit et riche en émotion- n'est-il pas un peu trop cliché ? Je ne sais pas, certaines femmes doivent aimer se vendre dans la rue, ça existe. Et j'aimerai bien un jour, lire un texte relatant une femme qui s'assume et heureuse de ce qu'elle fait.

    Bien évidemment, elle semble torturer et puisque tu parles de bras bleus, c'est qu'elle doit aussi se faire violer, sans rien dire ... Je comprends un peu sa peine et son envie de suicide. Cette malsaine idée de prendre un couteau et se faire du mal, en pensant à son vice quotidien. Il y a même peu de temps de cela, Naeri, j'avais raconté un malheur qui m'est arrivé il y a maintenant deux mois de cela. Je ne sais pas si tu l'as lu, mais je m'éloigne, je peux comprendre ce qu'elle ressent. C'est rare, et ces derniers temps je lis beaucoup, d'habitude je n'aime pas commenter parce que je me sens trop stupide, mes mots se mélangent et mes sentiments m'emportent. Mais là, c'est différent. Mes sentiments m'ont emporté, certes,mais je suis fière de moi parce que mes mots ne me semblent pas plus que ça dénués de sens :'D .

    Je te souhaite une bonne soirée Naeri, je t'aime.

     

    4
    Lundi 21 Août à 19:56

    Bonsoir à toi aussi ! Je vais bien merci et j'espère que toi aussi !

    Ce texte n'avait pas vocation a faire le portrait de toutes les prostituées du monde, de toutes ces femmes qui vendent leur charme,... Ce texte était le portrait d'une belle de nuit parmi tant d'autres alors je me permets de répondre à ta question de mon point de vue:

    Non, toutes les prostituées ne sont pas nécessairement mal dans leur peau. Et tu n'as pas à avoir médiocrement honte de toi. Pas à mon sens. Des femmes aimant jouer de leur charme ainsi, cela doit exister. Ça n'est pas une honte, non plus. Enfin, je ne trouve pas que ce métier soit une honte. C'est un métier comme un autre, au final, où le sexe est un service vendu. 

    Quelque part, cette femme que j'ai décrit n'a pas envie de coucher avec tous ces hommes, mais elle n'a pas le choix. Je ne sais pas si c'est un viol aux yeux des autorités, de la loi, de tout le bordel au-dessus, mais je pense que oui, elle se sent ainsi. Torturée, en tous cas elle l'est. Si ce n'est pas physiquement, c'est mentalement.

    J'ai bien noté par contre ton désire de lire un texte plus joyeux et moins "cliché" que celui-ci. Et si je n'avais pas l'impression d'entrer dans les clichés, je prends note. Toutefois, je ne sais pas si j'arriverais à traiter ce sujet de cette manière. Mais qui sait ? Mes textes dépendent beaucoup de mon état d'humeur alors, pourquoi pas un jour ?

    Pour le malheur qui t'es arrivé je ne pense pas l'avoir lu, non.

    Tu sais, ici tes mots ne seront toujours accueilli avec sourire et délice. J'aime savoir que les gens me lisent, savoir ce qu'ils en pensent, même si c'est "maladroit". J'avoue n'avoir jamais trouvé un commentaire maladroit, mais bon... ! C'est gratifiant, de lire. Et puis ça aide à avancer ~

    Dans tous les cas, j'ai été agréablement surprise par ton commentaire et grand merci à toi ! J'apprécie que tes sentiments t'aient emportés ! Vraiment !! Et tu peux être très très fière de toi, haha ! Mais sois fière de tous tes autres commentaires, même si tu les penses "stupides" ou "mélangés". C'est quand le cœur parle que c'est le plus sincère ♥

    Je te souhaite également une bonne soirée, et moi aussi je t'aime. Fort ! Fort !

    5
    Lundi 21 Août à 20:00

    Je t'en prie Naeri :D .

    Je n'ai plus rien à rajouter alors, je suis contente que tu aies lu mon commentaire. Merci aussi de m'encourager, c'est grâce à toi que je parle aussi bien français héhé. Tu as joué un grand rôle dans mon apprentissage, et je ne te serais jamais autant reconnaissante.

    Merci Naeri d'être mon amie et de me faire confiance, j'espère pouvoir te redonner le sourire en t'écrivant de tels commentaires,

    je t'aime ♥.

    6
    Lundi 21 Août à 21:22

    Bien sûre que je t'ai lue ! Pourquoi ne l'aurais-je pas fait, voyons ?!! Et puis tu sais, je n'ai pas l'impression d'avoir fait grand chose, mais ça me touche de savoir que j'ai joué un rôle pour toi, et tu n'as certainement pas à m'être reconnaissante ♥ Ni même à me remercier d'être ton amie, ça me fait plaisir et puis tu es tellement adorable... ♥ Il ne pourrait en être autrement !!

    Tu me l'as redonné, ça oui ! Je l'ai jusqu'aux oreilles et j'en ai mal au zygomatiques à force !!

    Je t'aime aussi !!!!!

    7
    Mercredi 23 Août à 16:46
    Coucou ma petite Naeri ! J'ai eu la newsletter à l'heure pour cet article, mais bien évidemment, pas le temps avec l'emmenagement. Mon appartement était dans un état horrible quand je suis arrivée, et j'ai du tout nettoyer avant de meubler. Heureusement mes parents étaient là ! Alors j'espère que tu m'excusera pour le retard ! Ce texte est tout simplement magnifique. Un texte de soutien, un petit coup de gueule pour faire comprendre que non, on a pas "toujours le choix". Je suis fan de ce texte, et vraiment émue d'un côté, puisque la vie de cette femme est en lambeaux, mais qu"elle reste pour son fils qui illumine ses journées. Et par tes mots tu nous racontes ce monde pas facile à vivre, les difficultés d'une vie, la tristesse, la pauvreté... et c"est à couper le souffle. Parce que tes mots sont justes et vraiment touchants. Je suis vraiment heureuse de voir ce nouvel article sur ton petit blog, parmi tant d'autre qui m'ont déjà marqués ! Tu vois, on pardonne tes légers silences parce qu'a ton retour, tu nous livre quelque chose d'extraordinaire ! ♡ Vivement le prochain texte !
    8
    Mercredi 23 Août à 17:17

    Coucou ma douce ! Ne t'en fais pas, je savais que tu recevrais la newsletter alors tout va bien. Je sais que tu as la tête ailleurs ! Tes préoccupations sont plus importantes que cet article qui peut attendre. Il ne va pas s'envoler ♥

    Mince, j'espère en tous cas que ton appart' n'est pas invivable et insalubre ?!

    Je suis ravie en tous cas que tu aies saisis tout ce que je voulais faire passer par mon texte.

    tu me touches en disant cela en tous cas, je suis vraiment heureuse que vous pardonniez mon silence... Parce qu'il est vrai que je suis silencieuse ici, pourtant mes mots n'ont de cesses de remplir des pages et des pages sur mon projet à chapitre. Je suis à plus de trente mille mots et à peine sept chapitres bouclés, et je ne m'arrête plus ! Mais je ne suis plus que sur ça... Alors les petits textes se font rares.

    J'essaie de faire des petits OS de temps à autres.... ♥

    9
    Mercredi 23 Août à 17:51

    Mon appartement est en très bon état maintenant... Mais l'ancienne locataire ne devait jamais faire le ménage ! Je suis officiellement seule dans une ville immense que je ne connais pas... Mais ça va !

    Wah tu avances vraiment vite ! C'est super, on se rapproche du jour ou on va pouvoir lire ton grand projet ! J'ai tellement hâte !

    Et puis tu sais, le plus important c'est pas les os : c'est ce que tu as envie de faire toi !

    Je suis de tout coeur avec toi, tu as mon soutien et mes encouragements pour la suite ! ♡

    10
    Mercredi 23 Août à 17:58

    Ahlala, c'est chiants les gens comme ça... Comment tu te sens du coup ? Tu sais que si tu as un coup de blues tu peux m'appeler, tu as mon numéro ♥ ! N'hésites pas !

    C'est gentil en tous cas ♥

    11
    Mercredi 23 Août à 19:50

    Oui vraiment ! Je me sentais pas super hier parce que les toilettes étaient vraiment dégoûtant mais j'ai trouvé un remède miracle sur internet : l'acide chlorhydrique c'est vraiment magique ! Du coup aujourd'hui ça va mieux ! Même si je me sens trop seule :/

    Et si j'ai pas de coup de blues je peux ? Haha ! Je t'appelerai un de ces jours :) ce soir je suis trop fatiguée je vais pas arriver à suivre. Mais si toi aussi tu veux m'appeler tu peux ♡

    Et ne me remercies pas ! ♡

    12
    Mercredi 23 Août à 19:52

    Même si tu n'as pas de coup de blues, si l'envie te prends ou que l'ennuie est trop fort, tu sais comment me joindre ma douce ♥

    Fait chier pour les toilettes sales... Les gens nettoient jamais après leur passage c'est relou !!! :(

    Et sisisisi je te remercie par contre va te coucher si tu es fatiguée ♥

    13
    Mercredi 23 Août à 20:21

    Merci à toi ma belle ♡

    Oui c'était plein de tartre dégoûtant on a frotté super longtemps c'est jamais parti !

    Haha je ne vais pas me coucher maintenant il est trop tôt ♡ sinon je vais me réveiller trop tôt aussi

    14
    Jeudi 24 Août à 09:44

    Finalement, c'est partit avec ton produit magique ?? 

    C'est vrai qu'il était tôt !! Je n'avais pas fait attention !! J'espère que tu as bien dormis au moins ??



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :